La moto, un sport dangereux mais coté

de | juin 5, 2017

Trois principes fondamentaux : sport, sensation et satisfaction. La pratique de la moto est classée intégrante des sports extrêmes. Elle fait partie des pratiques les plus appréciées des plus jeunes et de ceux qui sont en quête de sensation forte. Dans la vibration et l’équilibre, un sportif de haut niveau de moto allie vitesse, confort et agilité au guidon d’un gadget motorisé.
Avec la moto, il est facile d’éprouver des sensations de satisfaction, de ressentir au plus profond des émotions qu’aucun autre véhicule de série ne permet. Conduire une moto, c’est l’effet de pouvoir aller là où les autres véhicules terrestres à moteur ne vont pas. Cela permet également d’exercer sa liberté de mouvement dans un monde de plus en plus formaté et corseté.

Un sport risqué mais palpitant à la fois

Etant donné que c’est un sport de vitesse, il peut être s’avérer dangereux et à haut risques. Les passionnés d’aventures le savent mais ils aiment tellement les sensations procurés par ce sport, qu’ils ne ressentent plus la peur et l’inquiétude. Dans les compétitions, les obstacles à franchir sont nombreuses. En plus de cela, il faut aussi exécuter un certain nombre de figures. Il n’est pas rare de voir des pilotes tombés.
Les blessures les plus fréquentes sont les fractures. Elles peuvent être au niveau du poignet ou des côtes. Ces dernières sont légères mais parmi les blessures graves qui ont déjà eu lieu pendant une course, il peut y avoir des fractures au niveau des hanches, des clavicules et des tibias laissant souvent de graves séquelles, dont la paralysie. Et le danger extrême existe, selon les statistiques, « la course de l’île du Man » a connu environ 220 accidents mortels depuis sa création en 1907.

Un sport privilégiant le port d’équipement de sécurité

Face aux épreuves et aux risques exposés, il y a des précautions à prendre. Les règles de la discipline de moto sportive obligent le pilote à avoir les équipements de sécurité nécessaires comme le casque, les gants et les lunettes. Il doit également se doter de bottes rigides et de plastron pour le corps.
Outre le permis nécessaire à la pratique de ce sport, il est judicieux de souscrire à une assurance pour mieux faire face aux éventuels risques. D’autre part, quant à la moto, elle doit être dotée de moteur optimisé pour les montées à hauts régimes. Elle doit aussi être pourvue de freins puissants, d’amortissement et d’un système efficace de manœuvrabilité à l’arrêt. Toutes ses caractéristiques permettent au pilote d’être en bonne position de conduite lors des compétitions ou des moments d’entrainement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *