Quels sont les méfaits du dopage au tennis ?

de | mai 31, 2017

Tous les ans, Paris accueille à la porte d’Auteuil, l’événement populaire de tennis Roland-Garros. Les plus grands joueurs et joueuses de tennis internationaux sont tous réunis pour s’affronter et remporter la victoire. Néanmoins, derrière ce monde magnifique de la petite balle jaune se cache parfois l’usage non autorisé des substances décuplant les capacités physiques. Le dopage, un terme tabou, voire même une grossièreté qu’il ne faut en aucun cas prononcer dans les allées de Rolland Garros.

 

Certains sportifs professionnels utilisent souvent des substances excitants afin d’augmenter leurs performances. Vu les enjeux politiques et économiques du monde professionnel des sports, le dopage est un phénomène qui s’est vite amplifié avec les années. Cette pratique est spécialement observée dans trois disciplines sportives : le football, le cyclisme et le tennis.

En parlant de tennis, récemment lors du tournoi de 2016, la célèbre tenniswoman russe Maria Sharapova a été contrôlée positive au test de dopage. Souffrant de diabète comme la majorité des membres de sa famille, elle doit consommer à titre préventive, un médicament contre la maladie. Manque de pot pour la joueuse, son médicament contient une substance classée parmi les produits interdits. A cet effet, elle a encaissé de quinze mois de suspension et ne recevra pas d’invitation wild card pour la saison 2017 de Rolland Garros.

Il est vrai que le dopage permet d’accroitre les capacités physiques lors d’un tournoi, toutefois il renferme des risques énormes pour la santé du sportif. Il peut même entraîner la mort.

La pharmacodépendance aux substances de dopage

Quelque soit les substances dopants utilisées, elles entraînent toutes sans exception, une dépendance physique et une accoutumance du joueur. Il ne pourra plus s’en passer et recherchera toujours le moyen d’en avoir sous la main.

Les effets nocifs sur la santé mentale

Caféine, cocaïne, cannabis, amphétamines, éphédrine et autres produits dérivés sont classés parmi les substances stimulantes en dopage pour optimiser la concentration et diminuer la sensation de fatigue. Les mauvais côtés de ces produits sont l’épuisement, la perte de poids, les troubles psychiatriques, l’augmentation de l’agressivité.

Réduction de la tension artérielle, crampes et autres effets négatives sur la santé physique

Les narcotiques et les bétabloquants sont parmi les plus utilisés pour leur effet d’impression de bien-être en atténuant les sensations de douleur et la diminution du stress des grands matchs. Ils causent la dépression respiratoire. La diminution de la concentration réduit la capacité de coordination, crampes musculaires, baisse de la tension artérielle.

Les substances anabolisantes, très prisées par les joueurs de tennis

Accroissement de la force, la puissance, la vitesse et l’endurance, certains joueurs de tennis se dopent particulièrement avec des produits anabolisants pour ces résultats.

En cas d’excès de dose, ces substances dopantes provoquent des déchirures musculaires, des troubles cardiovasculaires, troubles du foie.

 

Pour conclure, les substances de dopage optimisent parfaitement les capacités physiques et morales des joueurs mais elles comportent également des envers terribles qui peuvent se terminer par la mort.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *